24 juin 2011

WAR !

Il y a bien longtemps, dans un empire lointain, très lointain...

Page14

Hôshin l'Investiture des Dieux épisode III : la bataille céleste

C'est la guerre ! Taigong a vaincu Gongming. Les Dix Célestes des Îles Jin-Ao décident d'abattre leur dernière carte pour affronter les Monts Kunlun dont ils contestent l'application du plan Hôshin. Ils libèrent Wen Zhong de la dimension dans laquelle ils l'ont enfermé et lui confèrent les pleins pouvoirs. Wen Zhong décide d'écraser les Kunlun qu'il juge néfastes pour la dynastie Yin. Du côté des Kunlun, Yuanshi se prépare au choc de l'affrontement et confie le commandement des Douze Immortels à Taigong. Mais en plus de Wen Zhong, les Kunlun devront se frotter à Wang Tianjun, stratège des Jin-Ao et chef des Dix Célestes. Il accepte d'obéir à Wen Zhong, mais cela cache-t-il quelque chose ? Et Yang-Jian, lui, semble avoir un but bien précis lorsqu'il pénètre dans les Jin-Ao. Cela a-t-il un rapport avec Tongtian, le leader des Jin-Ao ?

 

Page33c

Les Dix Célestes des Jin-Ao. Wang Tianjun, leur chef, est en haut au milieu.

Voilà l'un des arcs les plus passionants du manga (pour ma part, c'est à discuter avec le dernier arc, on en reparlera dans mon prochain billet). Après un long arc d'introduction qui se focalisait sur les tensions entre humains provoquées par des Immortels, après un arc mettant en scène un leader Immortel comme adversaire, voici un arc qui fait radicalement bouger les choses et confronte les Immortels entre eux. C'en est fini d'une période de plusieurs milliers d'années d'attentisme. Les monstres-immortels des Jin-Ao, à l'image de Daji, n'ont cessé de provoquer la pagaille sur Terre. Pour mettre un terme à tout cela, les Kunlun ont créé le plan Hôshin pour les éradiquer, mais les Jin-Ao n'ont pas l'intention de se laisser faire ! Portés par un leader vengeur pour des raisons personnelles, un Wen Zhong plus violent, radical et charismatique que jamais, le choc est brutal. C'est sans pour autant oublier que dans chacun des deux rangs, il y a un grand stratège : Taigong et Tianjun. La guerre sera à la fois physique, tactique et psychologique, signe d'un conflit qui se terminera dans le sang et les pleurs. 

 

Cet arc donne la part belle à quatre personnages.

Taigong est plus que jamais sur le devant de la scène. Les relations entre les Immortels sont au moins aussi frictionnelles que celles qu'il a vues entre les humains, sauf que eux peuvent semer la mort bien plus facilement en raison de leurs pouvoirs et leurs baobeis. Tout le long de l'arc, il sera sous la pression de mettre tout en oeuvre pour vaincre ses adversaires sans sacrifier ses compagnons. Cette pression est symbolisée par la présence de Puxian, l'un des Douze Grands Immortels, mais aussi un vieil ami à lui. Puxian privilégie le dialogue aux poings, mais force est de constater qu'ils sont amenés à un point de non-retour et que le dialogue est sourd. Cette amitié, Taigong l'entretient aussi avec ses camarades des Kunlun, et il ne veut en aucun cas les voir disparaître. Seulement, les adversaires d'en face sont déterminés à en finir.

Yang-Jian est au centre du récit. C'est dans cet arc qu'on en apprend plus son passé, et sa vraie nature est plutôt surprenante. On y apprend aussi qu'il entretient des liens particuliers avec les Jin-Ao, ce qui fait intervenir ses sentiments dans la bataille.

Wen Zhong a résolument coupé tout lien avec le monde des immortels. Il les méprise plus que tout pour avoit tenté d'occire la dynastie Yin, même indirectement. Il apparait dans cet arc plus déterminé que jamais, et écrase tous ceux qui seront sur son chemin.

Enfin, le quatrième personnage marquant de cet arc vient tout juste d'apparaitre, il s'agit de Wang Tianjun. La première chose qui frappe est son design. Mais on doit surtout le retenir pour sa psychologie très poussée. Dans ce même arc, alors qu'il vient à peine d'être introduit, on le verra à la fois agir, regarder, conseiller et manipuler. On connaîtra aussi son passé et ses multiples pouvoirs, qui ne se limitent pas à son baobei dimensionnel. Ce personnage est absolument incroyable. pour arriver à ses fins, il est capable de tout, même à se faire reléguer au second plan (ce qui n'est pas sans rappeler, dans un autre genre, Taigong...). Celui qui arrivera au bout de cet arc se rendra compte que Tianjun est personnage ultra-charismatique, au moins tout autant que Wen Zhong.


Page32

Les Douze Immortels des Kunlun

Cet arc est sans doute le plus riche de tout Hôshin. On n'a pas le temps de s'ennuyer et les révélations pleuvent les unes après les autres. La première partie de l'arc, où les héros affrontent les Dix Célestes a plus un aspect de "baston générale". À différents endroits se battent plusieurs Immortels. Disons que cet aspect met dans le bain : c'est violent. Pas de répit, c'est la victoire qui compte. Et même s'il faut établir des plans pour surprendre son adversaire, il faut se battre. C'est ce que Puxian tentera de réfuter, en vain. La seconde partie quant à elle joue beaucoup plus dans l'émotif. Après plusieurs révélations sur le passé de certains protagonistes (passé peu joyeux évidemment), l'arc se terminera avec la mort de plusieurs personnages. Et ça on ne s'y attendait pas, pas comme ça, pas maintenant, pas autant. C'est saisissant.

Après ces évènements, on peut ne pas aimer le manga, mais il fait reconnaitre plusieurs talents à Ryu Fujisaki : il peut donner de la consistance à ces personnages, mettre en scène dynamiquement, surprendre le lecteur. À cela, on peut ajouter la dessin qui ne cesse de s'améliorer et de se détailler au point de devenir, à mon sens, magnifique.

On sort du tome 17 bouleversé, et se demande bien qu'est-ce qui attend les héros une fois de plus. Et croyez-moi, Fujisaki arrivera encore à surprendre par la suite...


Posté par Raimaru à 21:13 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Commentaires sur WAR !

    Ah, Hôshin... Si je me remémore plutôt bien le début, la suite est assez floue. Mais le personnage de Wang Tianjun m'avait marqué ! Classe !

    Posté par Bobo, 24 juin 2011 à 23:02 | | Répondre
  • Ce que j'apprécie le plus dans ce personnage, c'est sa capacité à être détestable ET à se laisser reléguer au second plan pour arriver à ses fins. C'est le genre de personnage que me fascine. D'autant plus que ses pouvoirs renforcent les côtés mystique et glauque du personnage.

    Posté par Raimaru, 24 juin 2011 à 23:21 | | Répondre
  • Disciple, je t'aime.
    (voilà, ça c'est fait, heureusement y a pas trop de yaoistes par ici ^^")
    Très bon article sur, pour moi, le meilleur arc de la série, qui construit tant de choses pour mieux le détruire ensuite. Le climax entre la fin du tome 15 et le milieu du tome 17 est tout simplement bouleversant.
    Juste un truc par contre, tu parles du "prochain et dernier arc", alors que moi je vois bien deux phases très distinctes pour la conclusion (et ça me chagrine pas mal d'ailleurs).
    Bon, et évidemment maintenant, j'ai envie de tout me relire, c'est malin ! ><"

    Posté par Wang Tianjun, 25 juin 2011 à 13:24 | | Répondre
  • Je me suis posé la question figure-toi ^^'
    Je suppose que tu fais la distinction tomes 18-19 et 20-21-22. Je trouve que les tomes 18-19 sont trop peu consistants pour faire un arc complet. Mais à y bien réfléchir, faire un seul article sur cet ensemble de tomes, c'est peu, car l'arc de la maitresse des destinées lui est plutôt consistant... je vais changer ça, tu as plutôt raison ^^'

    Posté par Raimaru, 25 juin 2011 à 13:42 | | Répondre
  • Et hop, vivement demain que j'attaque le tome 4 XD

    Posté par Meloku, 25 juin 2011 à 14:50 | | Répondre
  • XD

    Punaise, j'ai trop hâte que tu aies tout lu >< Je veux absolument savoir ce que tu penses de Hôshin (car je le répète, il faut dépasser la dizaine pour se faire un vrai avis sur la série, et encore, le meilleur vient après).

    Posté par Raimaru, 25 juin 2011 à 14:55 | | Répondre
  • Je suis tombé sur ton blog en tapant "Tianjun" et "slip"... J'ai peur.

    Posté par Bobo, 08 juillet 2011 à 13:42 | | Répondre
  • Je pense savoir pourquoi tu as tapé ça sur google, en revanche, je n'explique pas pourquoi tu es tombé sur mon blog XD

    Posté par Raimaru, 08 juillet 2011 à 14:04 | | Répondre
  • Hoshin & Reborn... La clé d'une énigme...

    Posté par Bobo, 08 juillet 2011 à 14:53 | | Répondre
  • Ah... Je n'ai pas honte en tout cas

    Posté par Raimaru, 08 juillet 2011 à 17:39 | | Répondre
Nouveau commentaire